Note d'intention


undefined

L’autisme est un grand mouvement, sans couleur ni drapeau, rejoint chaque jour par des milliers d’enfants dans le monde. Un mouvement en progression, sauf que personne ne comprend de quel idéal il se revendique. Lovés dans un flou artistique, rares sont ceux qui réussissent à faire entendre leur voix. Et le statu quo reste de mise.
Pour certains, la cause de l’autisme serait principalement d’origine génétique.
Pour d’autres, il s’agirait d’une maladie psychique.
Pour d’autres encore, l’autiste aurait une façon bien à lui d’appréhender le monde. Il serait aussi une sorte de messager….

 

Origine du projet

Nous avons un petit frère, Robin, qui a 27 ans et qui est Autiste.
Nous avons grandi avec l’idée que l’autisme était irréversible, nous habituant simplement à vivre avec un frère différent, d’abord avec nous, puis là-bas, dans son centre d’accueil.
La vie est ainsi faite.
Pour certains, la cause de l’autisme serait principalement d’origine génétique.
Pour d’autres, il s’agirait d’une maladie psychique.Pour d’autres encore, l’autiste aurait une façon bien à lui d’appréhender le monde.
Il serait aussi une sorte de messager...

Mais à 30 ans, alors que nous menons bon gré mal gré nos vies professionnelles et familiales, nous commençons à être inquiets. L’état physique de Robin se dégrade. Il pourrait passer le reste de sa vie en fauteuil roulant. Et pourtant, les médecins ne tirent pas la sonnette d’alarme. Que voulez-vous, il est autiste! 

Il est autiste, oui.
Et s’il ne parle pas, il s’est pourtant mis à écrire depuis quelques années. Et depuis lors, nous savons qu’il y a quelqu’un, là, derrière le corps désarticulé, aux réflexes saccadés.

undefined


Grâce à cela, impossible de se résigner.
Impossible, pour nous, de laisser la fatalité gagner chaque jour du terrain.
Alors nous avons laissé traîner nos oreilles. Et nous avons entendu qu’il existait peut-être des solutions. Que la physiologie du corps humain avait ses règles, et qu’il fallait les respecter.

Puis cette pensée, de plus en plus présente: et si tout pouvait changer ?
Et si l’état de Robin pouvait s’améliorer?

Où on va?

L’envie se faisait sentir de renouer avec lui, et de tourner un film pour partager notre réalité de famille, notre regard de frangins. Passer du temps ensemble, si précieux, mais aussi prendre de la hauteur, et chercher des solutions, des pistes de guérison.
Nous partirons à la rencontre de médecins à l'approche globale, de thérapeutes aux pratiques énergétiques et corporelles encore peu connues, de scientifiques, de conférenciers, de spécialistes de la physiologie, d'artistes offrant des opportunité de conscience de soi édifiantes, de professionnels utilisant la communication facilitée, et de tout autre personne s'intéressant à la compréhension de l'autisme et cherchant à apporter sa pierre à l'édifice.
Puis enfin, comme nous en avons si souvent rencontré sur notre route, nous voulions donner la parole aux familles qui rencontrent les mêmes difficultés.


Moyens

Nous sommes deux frères initiés aux métiers de l’audiovisuel. Nicolas est photographe de formation et Quentin est comédien, metteur en scène, scénariste/rédacteur et vidéaste.

Tourner un tel film à trois, sans équipe de tournage extérieure, est un réel défi.
Nous sommes soumis à la réalité de l’état physique et émotionnel de Robin. Le quotidien avec lui est parfois difficile à filmer, il faut être discret pour qu’il soit en confiance.
Nous faisons ici le choix d' un tournage à échelle humaine, aussi parce qu’il s’inscrit dans une quête de liberté qu’offre la dynamique du « faire ensemble », dans la lignée des films de Fernand Deligny.
De plus, ce film requiert de multiples sessions de tournages par nature étendues sur une longue période.

Contexte Actuel

Nous pensons qu'il est de la plus grande urgence que chacun s’autorise à requestionner son système de croyances en matière de santé.

Urgent aussi que la société toute entière puisse se sentir concernée par la problématique de l’autisme, et ait l'occasion d'appréhender cette pathologie non comme une fatalité, mais plutôt comme un avertissement de son « état sanitaire ».

Nous sommes convaincus que sans une prise de conscience collective rapide, l’autisme continuera à faire des dégâts, de manière exponentielle, comme le démontrent bon nombre d’études récentes.

Paradoxalement, l’autisme est aussi bienvenu. Il nous parle de notre civilisation. Et nous met en garde.
Loin de chercher à effrayer, Debout Frérot! offre un message positif, qui redonne l’espoir du vivre ensemble, là où l’on se heurte trop souvent au fatalisme et à l’incompréhension.
Avant tout, avec Debout Frérot!,  il nous tient à cœur de pouvoir créer le débat sur la question de l'autisme et d’apporter de nouvelles pistes de réflexions.
Des Ciné-Débats pourraient être organisés lors d’événements associatifs, institutionnels ou d'initiatives citoyennes.

Debout Frérot!aurait aussi vocation à être projeté dans des festivals de films, des salles de cinémas, et pourquoi pas être proposé à des chaînes de télévisions (soyons fous ;-)!).
Sans oublier, à terme, sa présence en streaming sur le web...

Format: Long métrage
Scénario: Quentin & Nicolas BAILLET
Réalisation : Quentin BAILLET
Production : LeyoProd/LPC

 

 

 

 

Leyo Productions


Propulsé par HelloAsso

Parlez DU FILM autour de vous!